Remplir l’espace libre.

Deux groupes de six acteurs maximum. Un des acteurs du groupe n° 1 exécute une posture que les autres membres de son groupe complètent, un à un, en remplissant le plus d’espace possible. Quand c’est fait, le groupe n° 2 se met en devoir de remplir l’espace vide laissé dans les interstices de cette première sculpture. Quand c’est fait, les membres du groupe n° 1 se dégagent sans déranger les acteurs du groupe n° 2, se mettent de côté pour considérer ce que font leurs partenaires du groupe n° 2, puis remplissent à leur tour l’espace vide de la sculpture du groupe n° 2 et ainsi de suite…

Avec l’entraînement, les mouvements d’entrée et de sortie peuvent se faire de façon ininterrompue et coulée.


Travailler sa voix

La voix est un organe fragile qui nécessite un échauffement. Il est important que les élèves en prennent conscience et qu’ils apprennent à échauffer leur voix comme ils le font avec leurs muscles pour une séance d’EPS. L’animateur doit donc veiller à ce que les exercices sur la voix augmentent progressivement en intensité.

Cela peut commencer par un travail sur la respiration ventrale (il s’agit de contrôler sa respiration avec les muscles abdominaux plutôt qu’avec les muscles thoraciques : on inspire en gonflant le ventre et on expire en le rentrant. Pour atteindre le volume respiratoire maximum, on démarre par une inspiration ventrale puis on complète par une inspiration thoracique). On demande aux élèves de respirer avec une main sur le ventre en insistant sur le fait que la respiration ventrale est plus efficace et se contrôle mieux que la respiration thoracique.


Le souffle

Les participants sont allongés sur le dos, les bras le long du corps.

Ils doivent avoir la sensation de s’enfoncer dans le sable.

Pour cela, ils inspirent par le nez en prenant bien soin de commencer par « remplir » d’air le bas du ventre, le ventre puis la cage thoracique.

Ils bloquent alors la respiration sur un temps, puis expirent par la bouche.

Cette opération est répétée 3 fois.

Ensuite, sur le même principe, on peut varier les temps de respiration : 3 temps pour inspirer et 6 pour expirer puis 6 / 6 et on termine par 6 / 3.

On revient ensuite à une respiration normale.


Je fais, vous faites

En cercle. L’animateur inclus dans le cercle frappe une courte séquence rythmique (claquements mains, pieds etc). Le groupe la reproduit. Nouvelle proposition. Reproduction par le groupe. Enchaîner propositions et réponses.

Variante : La proposition peut-être une courte séquence théâtralisée (onomatopée ou phrase + gestes)

Conseil : Répéter la séquence tant qu’elle n’est pas parfaitement reproduite.


Le tigre

On peut aussi commencer par “l’exercice” du tigre en colère qui se fait les griffes sur un arbre imaginaire, d’abord sans sons (rugissement,….).

Les participants prennent le son, quand ils sont dans le personnage expression et gestuelle. Cet exo permet de se libérer des soucis du jour ,de la veille, des tracas, des tensions…et  des petits rien qui sont souvent beaucoup. L’esprit et le corps se retrouvent plus libres et disponibles….


Texte et sous-texte

  1. Par deux, les comédiens écrivent une courte scène contenant 12 répliques. Ce texte est la base.
    2. Ils y ajoutent deux intentions pour chacun des personnages (donc quatre en tout).
    3. Par la suite, ils jouent le texte selon l’intention choisie: le personnage n’ayant pas d’intention définie se doit de s’adapter au jeu de l’autre comédien (en lui laissant le rôle principal).
    EX:
    Paul: Je voudrais te dire : ta femme te trompe !
    Pierre: Ma femme ! Avec qui ?
    Paul: Avec moi.
    Pierre : Je te provoque en duel !
    Paul: Choisis ton arme.
    Pierre: J’empoigne cette baguette de pain bien pointue.
    Paul: Moi, je vais me défendre à la fourchette.
    Pierre et Paul : En garde ! (Ils se battent)
    Intentions : Paul: 1. triste 2. fou rire
    Pierre: 1: timide 2. maniaque
    Les quatre intentions sont jouées à la suite sans arrêt.
  2. Excellent pour la concentration et de plus, les comédiens y deviennent leur propre metteur en scène.

Variations sur les textes

Cet exercice préparatoire à la mise en jeu théâtrale des textes permet de s’entraîner à le dire, à se le mettre en bouche, sans anticiper sur le sens, l’interprétation qu’il ne faut pas fixer dans un premier temps. Le texte ne doit être considéré à ce stade que comme une matière sonore.

Les participants, texte en main, travaillent tous ensemble lisant/disant chacun leur rôle en même temps, en se déplaçant sur le plateau. Il n’est pas question d’épuiser toutes les consignes possibles en une seule séquence de travail. Choisir en fonction des besoins du groupe.

Variations techniques :

  • neutre
  • lentement
  • rapidement
  • en alternant lent/rapide
  • en articulant exagérément, en grimaçant
  • en dégustant les mots (comme on mangerait une pomme par ex.)
  • en crachant, en vomissant les mots
  • en insistant sur les consonnes et atténuant les voyelles, puis l’inverse
  • En dé timbrant (chuchotement audible)
  • En criant
  • en s’adressant à quelqu’un qui est loin, puis très loin, puis proche.
  • En modulant les distances
  • En crescendo/decrescendo
  • En marchant de plus en plus vite et en parlant de plus en plus fort.
  • Comme si on parlait à un étranger, à quelqu’un qui peine à comprendre
  • En respectant exagérément la ponctuation
  • En coupant ailleurs qu’aux endroits indiqués
  • En faisant le moins de coupures possible (coulé, filé)
  • En faisant ressortir certains mots
  • En disant le texte essoufflé (faire courir avant ?)
  • En restant toujours sur la même note
  • En le rythmant à la façon d’un rap.
  • En le chantant
  • En passant sans transition d’une consigne à l’autre (fort/faible, vite/lent…)

Variations types de voix :

  • Avec voix de tête (dans le masque, le nez…)
  • Avec voix de ventre
  • Voix chevrotante
  • Voix de benêt
  • Voix rauque, enrouée
  • Voix aiguë
  • Voix très basse
  • Voix d’enfant
  • Voix clownesque
  • Voix détonnée (chuchotée) comme si c’était un message secret

Variations d’états et de tons :

  • En riant (comme si c’était une bonne histoire qu’on raconte)
  • En pleurant
  • Las
  • bouffon
  • Avec colère contenue, froide
  • Avec colère explosive
  • Puis en abandonnant l’agressivité pour ne garder que l’énergie, le souffle de l’agressivité
  • Maniéré
  • Très théâtralisé
  • Timide
  • Tragique
  • Tendre
  • Autoritaire
  • Séducteur

Variations sur divers accents français et étrangers : méridional, anglais, russe,…

En mémorisant des morceaux de texte puis en les disant en levant la tête sans regarder la feuille (et en s’arrêtant de marcher au moment où l’on parle)

Variations de public (sur la consigne précédente):

  • Lire à mi-voix à un autre acteur
  • Se regrouper par quatre, chacun lisant à tour de rôle aux trois autres d’une voix normale en les regardant
  • Se regrouper par demi-groupe, chacun lisant en regardant les autres.

Ou en faisant des rencontres avec les autres acteurs pour leur dire à chacun un morceau de son texte (en le regardant). Il répond de la même façon avec un morceau du sien. Puis on va vers un autre comédien etc…


L’écho

Le groupe se scinde en deux. Chaque grou­pe, A et B, va se placer debout, face à face, le dos au mur. Chaque participant, à tour de rôle, devra pousser un cri modulé sur deux ou trois notes (cri d’animal, cri de douleur, cri inso­lite, etc.), qui sera repris en écho, d’abord par le groupe opposé, puis par l’autre groupe.

Le jeu se déroule de la façon suivante

Le premier participant du groupe A pousse son cri, le plus fort possible. Le groupe B, dans son ensemble, émet le même cri, en écho, avec une intensité plus faible.

Le groupe A, dans son ensemble, reprend le cri en écho très atténué.

Le premier participant du groupe B pousse son cri, qui sera renvoyé en écho par le groupe A, et repris plus faiblement par le groupe B. Puis c’est le tour du 2e participant du groupe A, et ainsi de suite…

L’animateur sera le chef d’orchestre : quand un participant aura poussé son cri, l’anima­teur attendra deux secondes avant de faire signe au groupe opposé d’envoyer l’écho, puis trois secondes avant de faire signe à l’autre groupe de renvoyer l’écho ; gestes des mains à l’appui pour indiquer le dimi­nuendo progressif.


Exagération des émotions

Trois participants sont assis face au public. L’animateur propose une émotion (rire, tristesse, colère, … )

Le premier participant donne une interprétation toute simple de l’émotion (prenons le rire par exemple) il pourra faire dans ce cas un petit sourire.

Le deuxième participant, qui regardait le premier donne une version amplifiée de ce rire, rire qui sera amplifié par le troisièmes, puis le premier, puis le deuxième…

L’animateur devra arrêter l’amplification lorsqu’il jugera que les participants ont amplifié au maximum l’émotion.


La valise de sentiments

Après avoir délimité un espace de jeu (« on disait que là sont les coulisses, la scène, le public »), on pose une valise (ou un carton)au milieu de la scène (ou sur une chaise, cube…). Le joueur entre sur scène par les coulisses et aperçoit une valise. Comme il est curieux, il va envie de voir ce qu’il y a dedans. Il s’approche, regarde la valise et l’ouvre. Il découvre quelque chose qui lui fait peur, envie, qui le surprend…

(Explication des différents sentiments : peur, tristesse, envie, surprise, dégoût, fascination, explosion de joie, de colère…)

Le joueur referme la valise et sort en gardant (ou faisant évoluer) le sentiment qu’il a éprouvé lors de sa découverte.

Avant que le joueur ne rentre sur scène, le professeur peut lui suggérer l’émotion qu’il devra jouer en ouvrant la valise. Il lui faudra alors imaginer un contenu qui puisse induire cette émotion.


  • Abonnez-vous aux nouvelles de Dramaction


    Votre nom :
    Votre courriel :

  • Tous les exercices

  • Essentiel pour vos dossiers !

    Maintenant 400 exercices !

    Avec table des matières Facile de vous y retrouver ! Fiches de Dramaction en annexe !

    Seulement 20 $ cnd (≈15 €)

    Pour procéder à l’achat, veuillez utiliser le bouton suivant. Le fichier sera envoyé par courriel..

     
  • Suivez-nous sur FACEBOOK

  • Ajouts d’exercices par date

    septembre 2016
    D L M M J V S
    « Août    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  

    Archives

    Tous droits réservés © 2005-2011 Dramaction.

    Conditions d'utilisation | Nos fidèles partenaires | Hébergé et créé par : Productions RVA inc. | À propos de Dramaction


    Achetez des livres et contribuez à Dramaction

    Pour contrer les spams des courriels bidons