Exagération des émotions

Trois participants sont assis face au public. L’animateur propose une émotion (rire, tristesse, colère, … )

Le premier participant donne une interprétation toute simple de l’émotion (prenons le rire par exemple) il pourra faire dans ce cas un petit sourire.

Le deuxième participant, qui regardait le premier donne une version amplifiée de ce rire, rire qui sera amplifié par le troisièmes, puis le premier, puis le deuxième…

L’animateur devra arrêter l’amplification lorsqu’il jugera que les participants ont amplifié au maximum l’émotion.


La valise de sentiments

Après avoir délimité un espace de jeu (« on disait que là sont les coulisses, la scène, le public »), on pose une valise (ou un carton)au milieu de la scène (ou sur une chaise, cube…). Le joueur entre sur scène par les coulisses et aperçoit une valise. Comme il est curieux, il va envie de voir ce qu’il y a dedans. Il s’approche, regarde la valise et l’ouvre. Il découvre quelque chose qui lui fait peur, envie, qui le surprend…

(Explication des différents sentiments : peur, tristesse, envie, surprise, dégoût, fascination, explosion de joie, de colère…)

Le joueur referme la valise et sort en gardant (ou faisant évoluer) le sentiment qu’il a éprouvé lors de sa découverte.

Avant que le joueur ne rentre sur scène, le professeur peut lui suggérer l’émotion qu’il devra jouer en ouvrant la valise. Il lui faudra alors imaginer un contenu qui puisse induire cette émotion.


Les chaises qui se répondent

Trois chaises sont disposées sur le plateau. Chacune correspond à une phrase qui renvoie à un état : la première c’est “je t’aime”, la seconde “je te hais”, la troisième “J’ai peur”.

Trois élèves montent sur scène et s’assoient sur la chaise qu’ils veulent. Ils vont devoir dire leur phrases, quand ils le voudront et autant de fois qu’ils le voudrons mais en variant continuellement le ton (on peut aller vers un crescendo émotionnel). Quand un des élèves souhaite changer de chaise, il se lève et va vers la chaise qu’il désire, l’autre élève devant céder sa place et s’asseoir sur l’autre chaise.


Rire/corps

Un petit exercice permettant de passer un bon moment. A conseiller en début d’année afin de souder le groupe par le rire.

Le principe est simple: deux personnes, une qui fait le rire (vocalement), l’autre qui fait le corps. Il faut essayer de moduler le rire vocal : des moments d’apnées, de respiration par exemple pour repartir de plus belle.

Exercice plus intéressant en faisant travailler une femme et un homme: l’homme faisant une voix grave pendant que la femme fait la gestuelle, et vice-versa.


Le monstre marin

1er temps    Le groupe dans son entier installe la situation suivante : un après-midi d’été au bord de la plage. Chacun occupe un rôle précis : jeu de bal­lon, farniente, lecture, discussion, dégustation de boissons fraîches… Les actions sont faites au ralenti pour bien ressentir ce que l’on exé­cute. Il est impératif de laisser cette situation se dérouler jusqu’à son maximum de jeu afin que les relations entre les uns et les autres se déterminent de façon claire et précise pour un regard extérieur.

2e temps   À un moment donné (qui n’est décrété par aucun signal précis), l’un des protagonistes aperçoit au lointain quelque chose qui lui paraît étrange, voire suspect. L’interrogation gagne peu à peu le groupe qui va finir par s’apercevoir qu’il s’agit en fait d’un monstre marin qui vient détruire les occupants de la plage. Il s’ensuit des réactions spon­tanées : fuite, entraide, peur panique, volonté d’affronter le monstre…

Cette seconde partie de la situation est jouée au ralenti, tout comme la première, toujours afin de prendre conscience de la qualité ou de l’im­perfection de ce que l’on met en place. Ceci dans le but, au sens de l’action, de modifier ou d’amplifier le jeu personnel et collectif.


Atmosphères

Objectifs : Constructions d’ambiances collectives. Contact, écoute et recherche d’un rythme.

Accepter d’être un individu parmi d’autres.

Les participants évoluent sur l’aire de jeu en marche neutre, décontractés mais concentrés, prêts à réagir rapi­dement.

Le meneur donne le thème de l’ambiance à interpréter. Aussitôt, chaque participant s’en imprègne et le traduit physiquement : gestes, mouvements, sons, bruits, mots. Seules les phrases courtes sont autorisées. Un spectateur doit pouvoir réellement «recevoir» l’ambiance créée. Il s’agit d’être à l’écoute à la fois

– de ses propres sensations et d’en mettre en oeuvre l’in­terprétation ;

– de ce que «donnent» et «ressentent» les autres.

Une ou des histoires vont ainsi se créer; les 4 règles de l’improvisation collective doivent être présentes dans l’es­prit de chacun.

A titre indicatif, nous proposons des ambiances telles que

– dans la jungle

– les fonds sous-marins,

– un hall de gare,

– dans le métro,

– sur le marché le dimanche matin,

-dans le désert

-dans une église,

-dans une mine abandonnée

– sur la lune,

-dans un château la nuit

– au paradis, etc.

 

Suggérer de penser aux éléments des  différents sens (odeurs, bruits, couleurs…)

Il est préférable de travailler sans accessoires, l’ambiance devant être rendue par les gestes, les déplacements, les regards. Le corps est ici l’instrument du comédien.


C’est vrai que…

Très simple, pour aider le manque de générosité, lorsque certains élèves refusent la proposition du jeu de l’autre et bloquent le jeu. Surtout pour les ados.

En rond un élève s’adresse à un autre au hasard et lui demande “c’est vrai que….” et l’autre doit lui répondre obligatoirement “OUI… Et développe, puis l’interrogé  s’adresse à quelqu’un d’autre en lui posant la question “c’est vrai que…. ” Et ainsi de suite.

Ex: C’est vrai que la nuit tu te transformes en chauve-souris ?  Oui, effectivement, je me suis fait mordre par Batman, il m’a contaminé.

On peut faire le même exercice en remplaçant  “C’est vrai que….”  par “Tu te souviens….”  Ce qui donne une histoire entre tous les participants.

Ex: Tu te souviens du jour ou j’ai passé mon brevet de secourisme? oui je me souviens, même qu’on s’est demandé avec Corinne, comment t’avais fait pour le réussir. Tu te souviens Corinne ? Etc….


L’échange de personnages

Deux élèves proposent une improvisation sur un thème de leur choix, en veillant à travailler un personnage bien « marqué ». Chaque fois qu’ils se touchent l’un l’autre, ils échangent leurs personnages en continuant l’action comme si de rien n’était.


Voix hors champ

On demande à un groupe de participants (2, 3…) de préparer ou d’improviser une scène où à chaque réplique, le personnage dit un aparté au public, comme s’il s’agissait d’une voix hors champ dans un film..

À titre d’exemple : Un personnage dit :
Bonjour, comment vas-tu ?
Il dit tout de suite en aparté (à la manière des films)
Je ne pouvais m’empêcher de remarquer comment ma façon de lui faire une salutation aussi chaleureuse a pu le laisser dans un tel état de choc…


Jeu du oui-mot

But : écoute, improvisation, et plus…

Les acteurs forment une ligne, face au dirigeant, en position neutre. L’un après l’autre, ils vont dire un phrase courte (sujet, verbe, complément), sans négation (ne pas, plus, jamais), dans laquelle ils devront inclure un mot de la phrase précédente.

Le sens importe peu (les fleurs sont bleues, le ciel est bleu, les nuages volent dans le ciel, la vache vole dans l’arbre…) mais il faut éviter les temps de réflexion. Si une personne dit une phrase négative, elle doit la corriger. Le respect de la position neutre est indispensable à la concentration.

Cet exercice a pour but principal de travailler l’acceptation en vue d’improvisations, mais de multiples variantes peuvent desservir d’autres desseins : on peut, par exemple, en profiter pour faire travailler la voix, les intentions…


  • Abonnez-vous aux nouvelles de Dramaction


    Votre nom :
    Votre courriel :

  • Tous les exercices

  • Essentiel pour vos dossiers !

    Maintenant 400 exercices !

    Avec table des matières Facile de vous y retrouver ! Fiches de Dramaction en annexe !

    Seulement 20 $ cnd (≈15 €)

    Pour procéder à l’achat, veuillez utiliser le bouton suivant. Le fichier sera envoyé par courriel..

     
  • Suivez-nous sur FACEBOOK

  • Ajouts d’exercices par date

    août 2016
    D L M M J V S
    « Juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  

    Archives

    Tous droits réservés © 2005-2011 Dramaction.

    Conditions d'utilisation | Nos fidèles partenaires | Hébergé et créé par : Productions RVA inc. | À propos de Dramaction


    Achetez des livres et contribuez à Dramaction

    Pour contrer les spams des courriels bidons