Voir aussi : Les personnages | Les masques | Qu’est-ce que la Commedia dell’arte

HISTORIQUE De la commedia dell’arte

La commedia est une forme de comédie populaire, qui est apparue vers 1550 en Italie. Le premier contrat que l’on ait trouvé date de 1545, et atteste de la présence d’une troupe à Padoue.

Mais la commedia remonterait en fait au Moyen Age, à l’époque où l’on joue des farces dans les divers dialectes des régions d’Italie. C’est un divertissement pour le grand public. Ces troupes se composent d’acrobates, de ménéstrels, de comédiens qui ont choisi de rompre avec le texte écrit, en utilisant simplement un canevas. À partir d’une intrigue simple, ils improvisent des comédies mêlées de chants, de danse, d’acrobaties, à travers des personnages stéréotypés et des situations burlesques. A l’exception des rôles amoureux, tous les acteurs portent des masques.

Dans les années 1600, les gouvernements espagnols et français essayèrent de censurer ce répertoire, mais ce comique finit par s’intégrer au fur et à mesure dans les formes de théâtre “nobles”. On voit nettement son influence dans les comédies de Molière (Les Fourberies de Scapin) et de Marivaux (Arlequin poli par l’amour).

En Italie, Carlo Gozzi et Carlo Goldoni (Arlequin, serviteur de deux maîtres) rivalisèrent pour faire revivre la commedia au XVIIe siècle, sans trop de succès.

La commedia dell’arte a influencé d’autres formes de théâtre, notamment la comédie allemande, espagnole ou d’Europe centrale, l’arlequinade anglaise, la pantomime française, les représentations de marionnettes (notamment Guignol), jusqu’aux prestations des grands comiques du cinéma muet, comme Chaplin.